HDR versus Non-HDR

Le but de cette article est de vous présenter quelques essais effectués pour comparer les résultats obtenus (image finale) en utilisant ou pas une fusion HDR.

J’utilise parfois la fusion HDR pour dépasser la dynamique du capteur tout en essayant de fuir le rendu très artificiel, et à mon sens horrible, des HDR poussants les curseurs à fond comme les exemples ci-dessous. .

Mon objectif est de parvenir à garder des détails dans les hautes comme dans les basses lumières en dépassant, lorsque nécessaire, les limites du capteur, sachant que j’ai un boitier Canon légèrement moins performant que les capteurs Sony (Boitiers Sony, Nikon, …) en dynamique.

2017 Vlaamse Havendag Oostende - Vismijn

A noter que le boitier m’indiquait un écrêtement à droite (hautes lumières) et qu’il surestime systématiquement les sous/sur expositions dans son histogramme.
Je pense que cela provient du fait que le JPG utilisé pour visualiser la photo sur l’écran du boitier est également utilisé pour calculer l’histogramme.
Pas certain …

Les photos sont prises en full RAW et convertie en DNG lorsque je les importe en Lightroom (LR).

Images de base

Trois images prises à main levée avec un bracketting -2,0,+2 :

 

Image originale correctement exposée (non HDR)

Image correctement exposée :

L’histogramme à une forte pointe à droite provenant du ciel très blanc mais (quasi) pas d’écrêtage.

En développant la photo original correctement exposée en LR j’obtiens l’image suivante :

A droite l’image originale traitée en LR et à gauche l’image originale sans traitement :

Fusion HDR PRO Photoshop (PS)

Image résultante de la fusion HDR des 3 images faite en Photoshop sans modifier les réglages par défaut proposés par PS :

L’histogramme donne une distribution en deux bosses sans noirs ni blancs francs.

Une correction auto en Lightroom redistribue la luminosité en équilibrant l’image et en profitant de la gamme dynamique enregistrée dans le HDR :

En partant de l’image HDR fournie par PS et en développant la photo en LR j’obtiens l’image suivante :

A droite l’image originale traitée en LR et à gauche le HDR PS traité en LR :

Fusion HDR Lightroom (LR) avec Auto Tone

Image résultante de la fusion HDR des 3 images faite en Lightroom en activant l’option “Auto Tone” :

C’est dans cette configuration que l’histogramme est le plus cohérent avec une bonne répartition :

En partant de l’image HDR fournie par LR avec Auto Tone et en développant la photo en LR j’obtiens l’image suivante :

A droite l’image originale traitée en LR et à gauche le HDR LR Auto Tone traité en LR :

Fusion HDR Lightroom sans Auto Tone

Image résultante de la fusion HDR des 3 images faite en Lightroom en désactivant l’option “Auto Tone” :

Appliquer le réglage “Auto” en LR a postierori donne quasi le même rendu qu’en activant “Auto Tone” en créant le HDR, ce qui en soit n’est pas une surprise …

:

 

Conclusion

Même si le boitier m’indiquait un écrêtage des hautes lumières et malgré le contraste plutôt fort de la scène, entre le ciel très lumineux et la façade des bâtiments à l’ombre, un boitier de 4 ans (Canon 6D) est souvent capable d’enregistrer suffisamment de dynamique en RAW pour pouvoir obtenir une image correctement exposée après quelques traitements en Lightroom (filtre gradué, dehaze, …). Seuls des cas extrêmes (contrastes très violents) nécessitent de faire appel au HDR.

 

Continue Reading

You may also like

HDR or not ?

Une des deux images ci-dessous est le résultat d’une fusion HDR sans tone mapping de 3 photos à -2/0/+2.
L’autre est la photo sans correction (0).
Les deux images ont été traitées en Lightroom.

Il va sans dire que les photos sont en RAW ce qui permet un rattrapage spectaculaire de la sous-exposition.

Une préférence ? Pas de différence ?

Dans ce cas particulier la dynamique de la scène ne nécessitait pas à mon avis le recours au HDR.

Continue Reading

You may also like

LR/Enfuse HDR

LR/Enfuse est un plugin pour Lightroom quasi gratuit (donationware) qui est basé sur Enfuse (open source et gratuit) et qui permet de fusionner plusieurs version d’une même photo avec des expositions différentes dans le but d’obtenir une photo ayant ombres et lumières équilibrées pour des sujets fortement contrastés.

churches

 

[button link=”http://www.photographers-toolbox.com/products/lrenfuse.php” newwindow=”yes”] Get LR/Enfuse[/button]

LR/Enfuse is a Lightroom plugin that allows you to blend multiple exposures together directly from within Lightroom by using the open source Enfuse application.

With LR/Enfuse you can:

  • Blend images of different exposures together in order to create a natural looking image with a greater dynamic range.
  • Blend a series of images where the focus point is difference in order to create an image with a greater depth of field – this is a common approach when creating a macro image.
  • Blend a series of images for night photography image stacking in order to create an image with a longer exposure than is possible with a single frame.

With LR/Enfuse, simply select the images that need blending together and choose “Blend exposures using LR/Enfuse…” from the ‘Plug-in Extras’ menu.

Continue Reading

You may also like

HDR

La photo du haut est obtenue grâce à 5 photos prisent à des expositions différentes (de -2 à +2) à main levée (fonction bracketing d’exposition du Canon 6D).
La photo du bas est celle exposée à l’exposition nominale -1 diaphragme.
1ière conclusion : Je vais virer la balance des blancs automatiques …

HDR

 

L’image ci-dessous reprend les 5 images :

HDR2

Continue Reading

You may also like

High Dynamic Range

L’imagerie à grande gamme dynamique (High dynamic range imaging ou HDRI) regroupe un ensemble de techniques numériques permettant d’obtenir une grande plage dynamique dans une image. Son intérêt est de pouvoir représenter ou de mémoriser de nombreux niveaux d’intensités lumineuses dans une image. Cette technique s’effectue en permettant d’attribuer plus de valeurs à un même pixel.

Lire l’article complet …

Autrement dit cela permet d’avoir un bon résultat pour des photos ayant des hautes lumières et des basses lumières (exemple : un paysage sous la neige, un clocher sur fond de ciel bleu, …).

Une grosse limitation : Le sujet doit être immobile … et de ce fait l’usage d’un pied est conseillé.

A ma connaissance, seul Photoshop permet de traiter les images HDR. The Gimp étant limité à 8 bits ne permet pas ce genre de manipulation.

Photos Originales prisent à 0, -1 et +1 correction de diaphragme.

Vous pouvez apercevoir en regardant bien – 2 personnages au pied de l’arbre. Etant donné qu’il se déplaçaient ils apparaissent voilés. 

P1130625
P1130626
P1130627

Et la photo obtenue en combinant les 3 images par le processus HDR :

Untitled_HDR3 (2)

Continue Reading

You may also like