Close

22 mai 2019

Potager Urbain #02 Paradisiers

Sur les côtés du Parc des Paradisiers à Auderghem se cachent une dizaine de potagers urbains collectifs. Cette série, faisant partie de mon projet “Potagers Urbains” vous fait découvrir l’un d’entre-eux mi-mai lorsque les semis commencent à germer et que le travail de la terre à la fourche-bêche prépare celle-ci aux prochaines plantations.


12 mai 2019

Philippe Clabots (#PhilippeCPhoto – photos@philippec.be) – photos.philippec.be/

Ouvrir l’album complet sur Flickr …


26 mai 2019

Philippe Clabots (#PhilippeCPhoto – photos@philippec.be) – photos.philippec.be/

Nous sommes deux semaines plus tard et les premiers semis commencent à germer. La terre reste encore fort dénudée mais ce n’est que l’affaire de quelques semaines pour que celle-ci se recouvre de végétation.

Ouvrir l’album complet sur Flickr …


14 juillet 2019

Philippe Clabots (#PhilippeCPhoto – photos@philippec.be) – photos.philippec.be/

Mi-juillet, les légumes d’été arrivent à pleine maturité tandis que les légumes d’hiver se développent doucement. Depuis un moment le potager livre tous les jours des légumes variés et la production sera continue jusqu’en novembre.

Chaque jour Jean-Luc consacre une heure à entretenir le potager, plus le week-end. Corvée pour certains, pur bonheur pour d’autres !

Ouvrir l’album complet sur Flickr …



En savoir un peu plus sur le lieu où est situé le potager …

L’avenue est en plein Den vogel sanc (Le chant d’Oiseaux) qui apparaît déjà sur la carte dessinée par J.Van Werden, en 1659.
A cette époque, le bois de Mesdael était traversé par un joli vallon dont une partie avait été nommé Duyveldelle (Fond du Diable). Ce vallon débutait à Woluwe-Saint-Pierre, dans la partie basse de l’actuelle avenue des Traquets.
Dans l’Atlas des Communications Vicinales (1843) le chemin du Chant d’Oiseaux proche y est décrit comme le sentier du chemin dit Duyvelskeulstraet à Woluwe-Saint-Pierreet ce chemin-ci est donc située près d’un endroit qui fut connu longtemps connu sous la dénomination de Duyvelskeul ou « herbe du diable ». Le chemin prit donc le nom de rue Fond du Diable.
Le collège décide le 10 juillet 1931 de changer cette dénomination en avenue des Paradisiers.
Le long de ce chemin le baron Paul de Cartier – fils de l’ancien bourgmestre Eugène Amour de Cartier – construisit son château en 1870, parfois appelé château Valduc.

Source : Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *