Paris Saint-Lazare – Nocturne

Gare de Paris Saint-Lazare – Vue nocturne depuis une chambre de l’hôtel Opéra Garnier.

PCLA-20131211-88-Edit-3000px

[AFG_gallery id=’85’]

La gare de Paris-Saint-Lazare, dite aussi gare Saint-Lazare, est l’une des six grandes gares terminus du réseau de la SNCF à Paris. Située dans le 8e arrondissement, c’est l’une des anciennes têtes de ligne du réseau « Ouest-État ».
Première gare édifiée en Île-de-France dès 1837 et affectée principalement depuis au trafic de banlieue, c’est la deuxième gare de Paris et de France par son trafic et la deuxième d’Europe, avec environ 100 millions de voyageurs par an2. Elle a perdu sa première place suite à l’ouverture du RER A qui a détourné une partie du trafic en provenance de la banlieue ouest. Elle dessert également la Normandie.
Après une première inscription par arrêté du 14 décembre 1979, la gare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 28 décembre 19843. Cette protection concerne les façades et toitures de la gare, ainsi que la salle des pas-perdus et le hall d’embarquement ; les façades et toitures donnant sur la rue de Rome ; les façades et toitures de l’ancien hôtel Terminus Saint-Lazare, devenu l’hôtel Concorde Opéra Paris, avec le vestibule et le grand salon d’entrée et leur décor intérieur.
Source : Wikipedia.fr 

Continue Reading

You may also like

Mister Dumont

Concert de Mister Dumont (http://www.misterdumont.com) dans la cadre de “Jazz à Woluwé”.

Ce groupe atypique qui mixe Electro Jazz et World Music, avec élégance et … un brin d’humour, commence à se tailler une réputation enviable dans plusieurs pays asiatiques. Les com- positions s’appuient sur des instruments traditionnels et les techniques modernes de DJ’ing dans un style que certains rattachent au courant Nu- Jazz. Toute la musique est originale et aucun “sample” n’est emprunté à d’autres artistes. Les remarquables qualités d’improvisation affichées par tous les membres du groupe font le reste…

Dommage que la qualité de l’éclairage (cafétaria du “Poséidon”) ne soit pas plus en adéquation avec la qualité du groupe.

 [AFG_gallery id=’18’]

P.S. 9.000 photos vues sur Flickr en 3 jours … Le jazz à du succès 😉

La série complète sur Flickr

Continue Reading

You may also like

London by Night

Courte sortie photo sans pied un soir de février 2013 à Londres.

Album Complet :

 

 

 

Continue Reading

You may also like

La Défense

Toutes les photos de l’album :

 

 

 

 

Continue Reading

You may also like

Little Collin

Concert de “Little Collin and the Softs Jackets” ce 7 juin 2012 au théatre Marni.
Conditions de lumière difficiles obligeant de pousser le Canon 50D, aidé du Sigma 30mm F1.4, dans ses derniers retranchements.
Toutes les photos ont été prisent à 2.000 ISO et le bruit géré en Lightroom 4.

 

Le clip video sur YouTube :

 

Continue Reading

You may also like

Big Noise

Superbe soirée “Big Noise” au théatre Marni alors que j’avoue ne pas être un fan du Jazz New Orleans.

Une des photos a été utilisée par le pianiste Johan Dupont pour illustrer l’article le concernant dans le no 50 du magazine “Accroches” publié par le Conseil de la Musique.

Lire l’article … 

Toutes les photos ont été prisent, étant donné les conditions de lumière, au 50mm ouvert à F1.8/F2 en poussant la sensibilité à 3.200 (voir parfois 6.400) ISO.

Big Noise is a Belgian group that brings together 4 musicians with different personalities. Max Malkomes brings the foundations of Blues, Raphaël D’Agostino brings the traditions of marching bands and marches and Mathieu De Wit, the elegance of classical music. De engine of the group is the infernal swing of Laurent Vigneron.
Their aim is to make a popular music, available to all, in a style close to their hearts, the “New Orleans”. The Quartet Big Noise composes their pieces carefully so as to have a mix in the atmospheres between jazz of the ‘20’s, the heritage of Louis Armstrong, and styles such as gospel, swing and blues.

Voir le slideshow … 

[flickr-gallery mode=”photoset” photoset=”72157627931372629″]

Lors de la soirée une photographe, Margot Raymond, prenait une série de clichés visible sur l’album facebook de Big Noise.
Voir ses photos sur Flickr

 

Continue Reading

You may also like

Utilisation des grandes ouvertures (F1.8)

l’immense avantage est de pouvoir capter énormément de lumière grâce à la grande ouverture (F/2 et plus petit).

Cela permet de prendre des photos avec peu de lumière ambiante et sans flash.

La caractéristique des grandes ouvertures est que la profondeur de champ (la zone de netteté) est très faible.

A 1.8 une personne prise de 3/4 à 3m aura la partie éloignée du visage se perdant dans le flou.

Cela donne un très bon rendu mais nécessite de mettre l’autofocus sur un seul point (point rouge dans le viseur) et de faire le point sur la partie de la photo que l’on veux nette (en principe l’oeil pour un visage).

Ne pas hésiter de monter la sensibilité (ISO) vers 800 (voir 1600) pour garder une vitesse suffisante (minimum 1/50ieme pour ne pas avoir de photos floues).

Si on utilise le flash il faut forcer une diminution du flash (compensation négative) pour éviter d’avoir les visages “brulés” par le flash. Cela peut donner des résultats très naturel lors d’une soirée c-à-d que les personnages sont bien exposés et on ne se trouve pas avec un fond perdu dans le noir.

Bon amusement 😉

 

Sans Flash : http://www.flickr.com/photos/philippephotos/sets/72157627931372629/

Avec Flash (externe) : http://flickr.com/gp/philippephotos/3Wd1U6/

Continue Reading

You may also like