Image Composite : Estacade Nieuport

L’image principale ci-dessous est en fait une superposition des 4 images plus petites.

PS

La superposition a pour but de faire ressortir les parties les plus claires de chaque photo. J’ai déjà utilisé celle-ci pour des photos de nuit afin d’augmenter le nombre des traces lumineuses apparentes sur l’image finale.

Cette photo prise à St Lazare un soir utilise cette technique.

11424734264_e2503f0730_k

Les étapes à suivre sont :

  1. Sélectionner les images à superposer en Lightroom et les ouvrir comme calques (layers) en Photoshop.
  2. Aligner automatiquement les calques.
  3. Créer une copie d’une des images et placer ce calque comme premier de la pile.
  4. Ajouter un masque noir. Ce masque fait disparaitre la première image de la pile, seules les parties qui seront par après peintes en blanc apparaitront.
  5. Utiliser le mode de mélange des calques « screening » pour toutes les images sauf la première de la pile.
  6. A l’aide d’une pinceau blanc faire apparaitre les parties fixes de l’image devant être parfaitement nettes.
  7. Sauver l’image et la finaliser en Lightroom.
Continue Reading

WandelPad : Planification de randonnée

La combinaison de l’app WandelPad (iOS ou Android) et du site Wandelknooppunt.be permet de planifier des chemins de balades sur le PC/Mac que vous pouvez emporter avec vous sur votre Smartphone. Le réseau couvre toute la Flandre, le nord de la France et les Pays-Bas.

La route planifiée peut-être envoyée sur l’app smartphone en quelques secondes via un QR Code, vers un GPS de randonnée via un fichier GPX et/ou imprimée.

Les cartes papiers peuvent être achetées pour 6€ environ via le site Internet ou dans les offices de tourisme.

Ce système permet de s’organiser des sorties d’une distance choisie, avec la certitude de prendre des chemins intéressants et sans devoir se soucier de lire une carte. Il suffit de suivre les panneaux carrés bordeaux et blanc placés à chaque intersections.

J’utilise cela régulièrement pour organiser des sorties photos.

Une seule question : Quand Bruxelles et la Wallonie vont-elles se décider à utiliser ce système ?

Si vous utilisez votre Smartphone comme unique solution je vous conseil, utilisation du GPS oblige, de prendre avec vous une batterie permettant de charger de façon autonome le smartphone.

Un système en tous points équivalent existe pour le vélo : http://fietsrouteplanner.vlaanderen-fietsland.be/. Dans ce cas les panneaux à suivre sont blanc et vert.

Continue Reading

GPS intégré

Le Canon 6D possède un GPS interne ce qui permet de géolocaliser les photos sur une carte … 

Lightroom se charge de convertir les données GPS en indication intelligible (Pays, Région, Ville, …).

Avec une fréquence de rafraichissement peu élevée (toutes les 5 minutes) la consommation est limitée. Seul bémol le GPS consomme même lorsque l’appareil est éteint ce qui signifie que la batterie se vide en quelques jours d’inactivité du boitier. Cela m’oblige à désactiver le GPS à chaque utilisation …

Si quelqu’un sait comment garder le GPS en service en permanence lorsque l’appareil est actif mais qu’il ne consomme pas lorsque l’appareil est éteint …

Continue Reading

PIXLR Editor : Editeur photo en ligne et gratuit

Si vous ne souhaitez pas dépenser d’argent pour un éditeur photo, ou si il vous est parfois utile d’avoir un éditeur sans installation locale, alors Pixlr Editor pourra vous aider.

Je viens de l’utiliser pour modifier une photo (crop) à partir de mon PC Professionnel. L’interface (langue au choix) ressemble fort à Photoshop et les fonctions sont très étendues (y compris layers et masks). A essayer.

Pixlr propose d’autres produits en ligne, à installer ou sur un appareil mobile et ce gratuitement ou pour 15$ par an.

En installation locale sur un Mac, et sur tablette iOS, Pixelmator (30$) est un must !

Gimp est bien entendu également une alternative gratuite et multi-plateforme à Photoshop.

Continue Reading

Photo composite de feu d’artifice

Quelques essais pour multiplier les gerbes de lumière sur des photos de feu d’artifice. En l’occurrence celui de Coxyde le 21/7/2014.
Toutes vos suggestions pour modifier / améliorer le workflow sont bien entendu plus que bienvenue !
La méthode est plus longue à expliquer qu’à mettre en oeuvre et est utilisable dans d’autres cas de figure. 

  • Prendre une série de photos de salves du feu d’artifice sans bouger l’appareil (pied obligatoire – pose aux environs de 4 sec – télécommande).
    • L’idéal est de prendre une photo du décor ambiant hors feu d’artifice en pose longue (30s ou plus) mais cela implique de positionner l’appareil avant la première salve (ou après la dernière) et de ne plus y toucher. Cette photo pourra servir comme partie statique / décor de la photo composite.
  • Sélectionner les photos choisies en Lightroom et les ouvrir en Photoshop comme calques (layers).
    • Si vous n’utilisez pas Lightroom il suffit de les ouvrir directement comme calque en Photoshop.
    • Photoshop n’est pas obligatoire. Tout soft de gestion d’image peut faire ce genre de chose.
  • Choisir la photo que vous voudrez utiliser comme partie statique / décor, faites en une copie du calque et passer le en première position.
    • Ou utilisez la photo pose longue faite dans ce but …
  • Ajouter à celle-ci un masque inversé (couleur de remplissage : Blanc). Le masque va rendre l’entiereté de la photo invisible.
  • Sélectionner les calques avec les salves et choisir « Lighten » (probablement Eclaircir en français) comme mode de fusion des calques. La partie la plus claire de chaque photo (les salves de feu d’artifice) vont apparaitre sur la photo résultante.
  • Sélectionner en haut la photo statique / décor et peindre en noir les parties devant apparaitre c-à-d le décor.
  • Sauver la photo composite et la ré-importer en Lightroom.

Les 3 photos de départ :

LR5_Catalog_V1_lrcat_-_Adobe_Photoshop_Lightroom_-_Library

La photo composite :

Feu d'artifice - Vuurwerk / Koksijde / 21-7-2014

Continue Reading

HDR avec une seule photo

La photo ci-dessous est un faux HDR réalisé à partir d’une seule photo afin d’exploiter au maximum la dynamique du capteur et donc de l’image originale (RAW bien entendu).
A la prise de vue j’ai exposé l’image pour éviter un écrêtage des hautes lumières afin de garder du détail dans le ciel. La différence de lumière entre la base de la tour et le ciel étant fort importante je n’ai pas réussi à éviter du bruit résiduel dans l’image finale dans les parties sombres. Je peux probablement améliorer cette partie avec un peu de patience 😉

En LR :

  • Créer une copie virtuelle de la photo.
  • Ajuster la luminosité pour les ombres sur une photo et pour les hautes lumières sur l’autre.
  • Vérifier et gérer le bruit sur l’image pour laquelle les ombres ont été récupérées.
  • Fusionner les images avec LR/Enfuse en spécifiant de ne pas aligner les images.
  • Finaliser l’image fusionnée.

14589494132_978c751fd6_z

Continue Reading